Relation familiale et transgénérationnel

…Si vous ne parvenez pas à stabiliser une union avec un conjoint ou une conjointe. Si votre famille est recomposée. Si vous avez dû avorter ou si vous avez perdu un enfant. Si le chaos est le mode habituel de votre vie intime.

Si votre enfant est hyperactif. Si vous avez adopté ou si vous êtes adopté. Si des problèmes graves se sont posés avec vos parents. Si vous avez l’impression que vous ne pouvez-vous en sortir.

S’il vous arrive de vous sentir vide, sans âme, sans lumière, perdu. Si vous avez peu de forces et ne trouvez pas la motivation pour vous réaliser dans votre présent. Si l’avenir semble inenvisageable. Si vous ne pouvez plus avancer. Si vous avez des problèmes au travail.

Si vous avez l’impression de vivre à la place d’une autre personne. Si vous reconnaissez dans vos comportements ce que vous n’auriez jamais voulu reproduire et qui vous semble hérité de vos parents ou d’ancêtres plus lointains. Si vous répétez de vieilles histoires sans issue.

Il se peut que vous viviez une histoire transgénérationnel…

Comment « hérite »-t-on de ses ancêtres ?

Le premier constat est qu’on hérite de ses ancêtres en sautant une génération. Vos enfants héritent plus de vos propres parents que de vous-mêmes. L’expérience montre que lorsque les grands-parents ont vécu des traumatismes sans pouvoir les « digérer » (on dirait les « élaborer »), les parents « psychologisent  » le trauma et les enfants le somatisent sous la forme de troubles plus ou moins graves et plus ou moins accessibles aux traitements, dont la psychothérapie ». Ce n’est pas inéluctable et chaque génération a son travail de développement et surtout de transformation à assumer. 

Quelques exemples : il n’est pas rare de voir un enfant porter la colère de ses grands-parents, voire de ses trisaïeuls, c’est-à-dire les parents de ses grands-parents, ce qui peut se traduire par des troubles hépatiques », des allergies inexpliquées, voire un diabète (conflit entre deux grands-mères). Les scléroses en plaque peuvent correspondre à une « lutte à mort » dans la lignée des hommes. 

Certaines anorexies coïncident avec des massacres pouvant remonter jusqu’à la Révolution de 1789 ! Les stérilités sont souvent des réactions d’arrêt de la vie du fait d’un risque de mort ». 

On a déjà évoqué les maniaco-dépressions et les schizophrénies. On hérite également de ses ancêtres en fonction de son rang dans la fratrie, toutes les conceptions (fausses couches, avortements, échec de FIV, grossesses extra utérine) étant considérées comme pouvant avoir leur place. C’est dire l’absurdité d’organiser des « trous » dans la fratrie comme ce serait le cas pour les mères porteuses ! C’est dire également la gravité de certaines décisions comme les réductions embryonnaires.

Une troisième constante transgénérationnelle est importante à considérer : on se marie avec un(e) conjoint(e) dont la famille est un reflet de sa propre famille », une sorte d’effet miroir, ceci dans l’espoir de libérer le système.

À lire tous ces exemples on peut se demander sur quoi se fondent ce qui pourraient passer pour des affirmations et qui ne sont que des hypothèses de travail validées par les résultats. Essentiellement les résultats. C’est au constat de ceux-ci qu’on déduit qu’il s’agissait sans doute de tel ou tel problème dans la lignée puisque représenter la situation permet aux personnes et au système de guérir et de sentir mieux, libérés de ce qui les entravait. La recherche se poursuit dans le but de mieux cerner les processus et leurs effets. 

En conclusion, s’il ne faut surtout pas se limiter aux approches psychologiques en matière de santé et surtout de maladie, le travail des constellations donne au moins une chance de sortir des scénarios d’échec, une chance de naître à la vie. Il donne également une chance d’éviter à ses enfants de porter les problèmes des grands-parents et à ses petits-enfants de porter ses propres problèmes…

Marie-Thérèse BAL-CRAQUIN

C’est en 2007 que j’ai constellé pour la première fois avec Marie-Thérèse Bal-Craquin. Femme de lettres par excellence, simple, authentique, animée d’une foi inébranlable, elle m’a tout appris sur comment consteller.

La plupart de nos blessures intérieures viennent de blessures non cicatrisées, non exprimées, non validées, non pardonnées… Il nous revient de transformer à nouveau ce qui est, afin de renaître au meilleur de nous-mêmes par une pleine compréhension et acceptation des faits.

Bénédicte Callaert- Thérapeute, formatrice,

Médiatrice Masculin/ Féminin à Loos (Lille-59) et Foncquevillers (Arras-62) 

Tél : 06 16 61 58 27- Email à c.benelen.efflorescence@gmail.com

La séance individuelle est de 50 € les 80 minutes

Toute séance annulée moins de 48h avant est due.

Témoignages

Enfermée dans l’effervescence de mes vies professionnelle et personnelle, je m’était perdue…et j’allais plutôt mal! Depuis plusieurs mois, le travail fait avec Bénédicte, me permet d’avancer, de comprendre le pourquoi de mon mal-être et surtout, comment trouver le chemin vers un mieux être! Quelle joie! Merci…

Dorothee G
8 juillet 2018

Quand je suis arrivée chez Bénédicte, j’étais au bout du rouleau. Grâce à elle, j’ai trouvé la sérénité. Je suis enfin en paix avec moi-même. Je sais qui je suis, ce que je veux réellement. Je ne cours plus et je vis dans le présent. Je savoure chaque journée.
Un grand merci à Bénédicte qui a transformé ma vie

 

christel c
20 septembre 2018

On m’avait parlé de Bénédicte, et j’avais juste hâte de la rencontrer ! Ce que je ne savais pas, c’est que cette rencontre allait transformé ma vie de façon considérable. Bénédicte m’a aidée à prendre conscience de blocages, de conditionnements, de blessures qui jusque là m’avaient amenée à vivre le même genre d’évènements et surtout à reproduire des schémas de comportements identiques. Aujourd’hui, je me sens libérée d’un poids, et j’avance plus sereinement et joyeusement dans la vie. Avec toute ma gratitude !

Caroline G
8 juillet 2019

J’ai rencontré Bénédicte en faisant un séminaire Il y a 3 ans. et suis moi même thérapeute.
J’ai pu constater son professionnalisme , ses qualités humaine , ses qualités de cœur ,sa passion pour son travail et la remercie sincèrement de ce qu’elle m’a apporté.

jean Paul Boet
20 juillet 2019

Lorsque j’ai rencontré Benedicte j’étais désespérée , tres dépressive depuis de longues années ét à bout de solution. Benedicte etait mon dernier espoir ! Je suis allee la voir pendant plus d’un an à compter d’une fois toutes les trois semaines . Les séances n’étaient pas toujours simples et j’ai du faire un travail important sur moi meme mais à long terme les résultats étaient là : un bien etre retrouve ( perdu depuis des années) , des états dépressifs de moins en moins longs et de moins en moins importants et surtout ét cela est essentiel le retour au bonheur et à des pensées posirives ! Je partage ceci afin de redonner de l’espoir aux personnes dépressives, désespérées car maintenant je sais qu’il y a une solution et qu’en le retour au bonheur est possible ! Alors je remercie de tout cœur ma Therapeute Beneficte qui m’a sauvé ét qui me permet actuellement d’être heureuse et de pouvoir enfin profiter de la vie ét d’avoir cette capacité à affronter les moments difficiles de la vie. Merci merci

Sandrine
8 juillet 2020

« Qui suis-je »
Perdu dans mes ressentis , mes émotions , mes pensées , je vivais au travers du regard des autres , je me sentais toujours jugé , différent , mon passé m’empêchè d’avancer .
J’ai commencé un travail sur moi , puis j’ai rencontré Bénédicte , son amour de la vie , son regard bienveillant , sa gentillesse , mon tout de suite mis en confiance , je ne me sentais pas juger mais écouter , chose qui est rare de nos jour !! Puis Bénédicte ma proposé de venir a un atelier  » qui suis-je  » ou j’ai rencontré des personnes extraordinaire ( Regis et Annick ) tant par la gentillesse , leur bienveillance , je me sentais entouré d’amour .
J’ai decouvert en moi un monde que je n’imaginais pas , un jardin fleuris !!
J’ai compris que je devais m’écouter , et suivre d’avantage mes intuitions .
Je me suis ouvert a un monde invisible que je pensé irréel mais avec son gros nez rouge , j’ai compris qu’il y avais la devant moi un ange gardien qui veuillez sur moi .
Cela ma permis de voir les épreuves de la vie différemment , de voir mon passé d’une autre manières , de comprendre des choses sur moi , sur qui je suis !!
Par ce témoignage , Je vous dit merci du fond du coeur , j’ai encore des choses a découvrir et grace a vous j’ai retrouvé gout a la vie , a la decouverte , a l’aventure !
Je me sent Revivre , Merci avec plein d’amour et d’espoir !
J’espère avoir l’occasion de partager et d’échanger avec vous sur les beau mystère de la vie !
Aimez vous , La vie vous Aime
Un grand Merci a toi Bénédicte

Antoine Thieffry
8 juillet 2020

Fier de ma réussite sociale, je n’ambitionnais que de toujours progresser dans ma carrière. Certes, je n’ai jamais été égoïste, mais plutôt généreux . Attentionné , également.
Mais, l’amitié et l’amour ne s’achètent pas. J’étais toujours frustré et franchement pas toujours très heureux. Me sentant mal aimé ( par moi-même en premier) par les autres, incompris, différent.
J’ai pourtant travaillé sur moi afin d’accepter les périodes de solitude, pour essayer de donner un sens à ma vie, pour me sentir mieux.
Sur mon chemin, j’ai eu le bonheur de rencontrer Bénédicte.
Depuis, grâce aux séances individuelles, ma vie a complètement changé. J’apprends pas à pas à me découvrir, progresser, m’élever.
Lors de séances en groupe, j’ai eu l’occasion de rencontrer des personnes merveilleuses. (Annick, Isa, Sandra), puis mon petit frère de nombre (Antoine).
J’ai trouvé une « famille de coeur » .
Je n’ai pas donné un sens à ma vie. Je découvre peu à peu le sens de la vie, de ma vie. Je suis…
Merci à toi Bénédicte pour cette re-naissance et pour tout cet amour que tu apportes chaque jour.

Régis Teneul
8 juillet 2020

Participer à une formation CNV avec Bénédicte, c’est :
– développer un langage, des attitudes et une écoute permettant des relations harmonieuses avec les autres.
– favoriser l’épanouissement personnel en vivant des expériences humaines au sein d’un petit groupe.
Que du bonheur !

H. Marie-Paule
8 juillet 2020